AteliersArtistesParcours choisisTechniquesEvénementsDiaposAtlasEn ChineTribunePartenairesA propos
 
026L2 - BASTION 14 WONDERBABETTE
WONDERBABETTE
OBJET, INSTALLATION, PHOTOGRAPHIE, VIDEO, PERFORMANCE
I t m a k e s y o u w o n d e r
(cela donne à penser)
par Pierre Litzler

Pourquoi ne pas croire aux miracles de nos relations, de nos rencontres avec soi et les autres et :
- espérer à un monde meilleur, imaginé, rêvé ; où ce qui est intérieur trouverait à s’extérioriser ?
- provoquer le contradictoire, instaurer une intimité publique, permettant de nous affranchir des tabous, d’alléger le poids des normes et des conventions afin d’ouvrir un imaginaire en libérant ce qui est au plus profond de soi ?
- délivrer l’intimité en la livrant par des mots, des images, des dénuements de partie de corps, pour se délier des retenues, des carcans, des préjugés ?

Wonderbabette s’attache à cela, elle s’approprie et reconfigure des espaces pour se retrouver dans un face à face, une proximité pour partager avec plus ou moins de pudeur les frontières du corps, du regard, de la parole, les limites quotidiennes de nos êtres…une frontière où les choses ne s’arrêtent pas, mais une lisière où quelque chose pourrait commencer.

Ces attitudes créatives “d’intimité publique” rapprochent l’artiste des autres et lui permettent de mettre en place ce qu’elle nomme “des ponts créatifs propres à créer des liens, à dompter les timidités, à s’ouvrir à l’autre et au monde”. Créer des projets impliquant une inévitable et tant redoutée rencontre avec l’autre. ”S’installer le plus confortablement possible de façon à ressentir le moins de gêne, et inviter l’autre à partager votre univers. Ce bien-être déteindra sur votre invité et ainsi naîtront des instants propices aux échanges et créations en tout genre”.

Ainsi elle scrute, tente de voir, d’entrevoir, ce qu’il y a derrière les choses ; ce qui se dévoile de l’autre côté du miroir. Cet apparaître elle l’interroge de manière différente :
- Pour soi, traquant l’image de soi, elle la questionne sans cesse, sensible et perméable à cette re-construction permanente du paraître face aux autres « de l’image que l’on voudrait avoir, que l’on émet, que l’on projette sur l’autre et vice et versa ».
- Entre homme et femme, cherche avec beaucoup de sensibilité dans les infractuosités du lien fragile et mouvant des deux sexes et tente de lever le voile des terreurs et des bonheurs de leur difficile être ensemble « le féminisme d’aujourd’hui ou la difficulté de trouver pour la femme un équilibre entre ce qu’elle a été pour et par l’homme depuis des millénaires, de ce qu’elle voudrait être aujourd’hui, pour elle-même et d’une harmonie entre les deux sexes.»
- Avec l’autre, explorant, cherchant à dépasser les frontières de l’intimité pour se rapprocher au plus près de l’autre et trouver l’altérité. « Chacun place plus ou moins loin de lui, proche de l’autre les limites de la pudeur, de la réserve, de l’intime ».

Wonderbabette tente avec énergie de nous sauver d’un certain égoïsme, du chacun pour soi. Elle dégote aux coins de chaque être cette altérité tant oubliée, cherche les empathies dans les reliefs, les plis et les commissures les plus profonds d’un vécu, produit des œuvres surprenantes, même si les résultats sont et resteront totalement et miraculeusement inattendus ils sont toujours prodigieusement et profondément empreints d’humanité.
 
Evénement(s)
08, 09, 15, 16 mai
-
Installation
Vidéo Dream Hôtel et projections arts vidéo
Dans l'atelier
026L2
BASTION 14 WONDERBABETTE
(STRASBOURG)
Voir la fiche atelier




©2010 Ateliers Ouverts, un projet Accélérateur de Particules.